Attention aux coups de chaleur!

Dans les derniers jours, nous avons fait face à une canicule impressionnante. J’ai donc réalisé que je n’avais jamais abordé le sujet des coups de chaleur. Je me souviendrai toujours le premier cas que j’ai vu en tant que technicienne en santé animale. Un gros golden retriever était arrivé étendu sur le côté dans les bras de son propriétaire. Il avait fait du vélo avec son chien qui n’avait malheureusement pas toléré la chaleur accablante. Ce chien avait une respiration sifflante très rapide, ses gencives étaient rouge brique et il était plus ou moins comateux. Heureusement, nous avions été en mesure de le remettre sur pattes.

 

Voici les réponses aux questions les plus fréquentes concernant les coups de chaleur :

1- Pourquoi les chiens sont-ils plus à risque de faire des coups de chaleur?

Évidemment, leur pelage a la capacité de garder la chaleur, mais ce n’est pas tout. Les chiens ne peuvent pas transpirer comme les humains. Ils n’ont pas de glandes sudoripares. C’est en haletant (respirer la gueule ouverte) que le chien tente de dissiper sa chaleur. Il peut suer légèrement des coussinets de ses pattes. Certains facteurs peuvent prédisposer certains individus à faire des coups de chaleur : races brachycéphales (races à nez court), ceux en surplus de poids, ceux ayant des problèmes cardiaques et les chiens qui sont sujets au collapse trachéal entre autres.

Les chats et les lapins sont des animaux présentés moins fréquemment pour un coup de chaleur, mais ils peuvent quand même en être affectés.

 

2- Qu’est-ce qu’un coup de chaleur?

Cliniquement, c’est lorsqu’un animal est présenté avec une température anormalement haute (hyperthermie) dont le corps ne parvient plus à faire la thermorégulation (revenir à la normale). La température normale d’un chien et d’un chat est habituellement entre 38,0 et 39,5°C. Lors d’un coup de chaleur, la température corporelle dépasse habituellement 40,0 et même 41,0°C. Ce problème survient généralement lorsque la température extérieure est particulièrement chaude et que l’animal n’a pas de moyen de se rafraîchir (ombre ou eau), si ce dernier est soumis à un exercice trop exigeant ou s’il est laissé à un endroit peu ventilé à la chaleur (p. ex. : voiture).

 

3- Comment savoir si mon animal fait un coup de chaleur?

Habituellement, l’animal va haleter (respirer la gueule ouverte) et sa fréquence respiratoire (rapidité des respirations) va augmenter drastiquement. Il est possible qu’une salivation excessive soit notée. Ces gencives deviendront rouge foncé, mais selon l’évolution elles peuvent devenir rose très pâle ou bleues. Des vomissements et des diarrhées peuvent être remarqués sur le coup ou à retardement. Dans les cas qui ne sont pas traités assez rapidement ou plus sévères, l’animal peut avoir des signes neurologiques allant de la perte d’équilibre jusqu’aux convulsions et la mort peut s’en suivre. Évidemment, si vous avez accès à un thermomètre rectal, vous pourrez confirmer sa température corporelle. Dans le doute, si votre animal a été exposé aux circonstances pouvant engendrer un coup de chaleur et qu’il en présente des signes, il est fort possible qu’il soit dans cette situation.

 

4- Que faire si mon animal a un coup de chaleur?

Premièrement, il vaut mieux contacter votre équipe vétérinaire pour obtenir des conseils avisés selon la situation de votre animal. Un carlin (pug) dans un état comateux avec les gencives bleutées ne demandera pas le même niveau d’intervention qu’un dalmatien haletant rapidement.

Chose certaine, vous pouvez tenter de rafraîchir votre compagnon. Il faut éviter d’utiliser de l’eau trop froide ou de la glace qui pourrait aggraver la situation. Il est préférable de placer des serviettes humides sur son corps et particulièrement aux aisselles ou au niveau des haines. Si possible, déplacez-le près d’un ventilateur ou, idéalement, près d’un climatiseur. Ces manœuvres peuvent généralement se réaliser pendant que vous êtes en route pour consulter un vétérinaire. Ce dernier pourra juger de la gravité de la situation, administrer des fluides intraveineux au besoin et évaluer l’état des organes internes qui peuvent être atteints dans cette situation.

 

5- Comment prévenir les coups de chaleur?

On le répète souvent, vaut mieux prévenir que guérir! C’est encore vrai dans cette situation. Il est important de toujours offrir la possibilité à son animal d’avoir accès à des zones ombragées et à de l’eau particulièrement lors des journées chaudes et humides. Il faut être particulièrement vigilant si vous avez un animal brachycéphale (carlin, bouledogue français, bouledogue anglais, boston terrier, boxer, persan, himalayen, etc.) ou atteint d’une pathologie (surpoids, collapse trachéal, problème cardiaque, etc.). Pour les chiens qui apprécient l’eau, leur donner accès à un point d’eau peut être très bénéfique. Une petite piscine pour enfants peut très bien faire l’affaire. Il est préférable de privilégier les promenades très tôt ou très tard et l’on évite de faire marcher toutou sur l’asphalte brûlant. Évidemment, il faut éviter de laisser pitou dans la voiture.

De plus en plus d’accessoires sont disponibles pour aider les chiens lors des périodes chaudes. Foulards, veste ou tapis rafraîchissants, collations glacées et bien plus peuvent être utiles pour contrer la chaleur.

 

Nous vous souhaitons un bel été à l’abri des coups de chaleur.

 

 

 

Vous pouvez cliquer sur les photos afin de les agrandir.

***Cet article n’est pas commandité.***