Les engelures chez nos compagnons

Les mois de janvier et février ne laissent pas leur place pour les froids mordants. Les activités extérieures deviennent parfois plus difficiles à pratiquer, il faut prévoir des vêtements plus chauds et prendre des pauses à la chaleur plus fréquemment. N’oublions pas nos animaux de compagnie par temps froid. Malgré leur pelage, ils sont tout-de-même sujets aux engelures.

 

Est-ce que tous les animaux sont égaux face au froid?

Évidemment, non! Certaines races sont reconnues pour avoir une meilleure résistance au froid. Les chiens nordiques (malamute d’Alaska, husky sibérien, samoyède…) sont faits pour travailler de longues heures en conditions hivernales et leur fourrure double leur confère un réel avantage. Les races miniatures, les races au pelage ras ou les chiens de type lévrier sont moins tolérants. Une exposition graduelle au froid est nécessaire pour que pitou et minou puissent développer leur pelage d’hiver. Les jeunes et les plus vieux seront davantage affectés par une chute de température.

 


Comment reconnaître une engelure?
Une engelure est un problème qui survient suite au gel de la peau exposée au froid. Les extrémités sont les zones les plus vulnérables. Chez nos compagnons à quatre pattes, les engelures des oreilles, des coussinets plantaires et de la queue sont les plus fréquentes. Les tissus deviendront froids. Ensuite, ils deviennent enflammés et rouges. Dans les cas plus importants, la peau sera blanche ou même grise. Une chute de peaux mortes (desquamation) peut survenir dans les jours suivants l’engelure. Évidemment, ce processus est inconfortable et une douleur plus ou moins importante peut être ressentie par l’animal. Certains de ces signes peuvent prendre quelques heures avant d’apparaître.


Que faire si mon animal a une engelure?
La première étape est de permettre à votre animal de se réchauffer à l’intérieur. Masser ou frictionner l’endroit affecté est une fausse bonne idée. En agissant ainsi, vous risquez d’endommager considérablement les tissus. Dans les cas d’engelures moins sévères, il est possible de tremper la région inconfortable et blanchâtre dans de l’eau tiède (entre 39 et 40°C). Dans le cas d’atteinte des pavillons d’oreilles, des compresses d’eau tiède sont préférables. Lorsque la peau devient rougeâtre, on doit cesser de réchauffer la région et prendre soin de bien l’assécher en douceur sans la frictionner. Si l’engelure semble sévère (blanche ou grisâtre), vaut mieux contacter votre équipe vétérinaire ou le centre d’urgence vétérinaire le plus près. Les cas les plus importants peuvent nécessiter le débridement des tissus morts en chirurgie, des bandages et des médications pour contrer la douleur et l’infection.

Inouk dans son élément


Comment prévenir les engelures?
Lorsque la température extérieure est inférieure à -10°C, vaut mieux limiter les sorties. Les activités qui demandent une certaine dépense d’énergie sont préférables à l’inactivité. Pour les chiens plus frileux, il est avantageux de leur offrir un manteau. Des bottes conçues pour les chiens sont aussi disponibles afin de minimiser les risques d’engelures et pour protéger leurs pattes du sel, du calcium et des produits abrasifs. Ces accessoires demanderont un certain temps d’adaptation, mais ça vaut le coup pour permettre à pitou d’accepter de mettre le nez dehors. Au retour à la maison, si ses pattes n’étaient pas chaussées, il est préférable de prendre soin de les nettoyer et de les assécher avec une serviette humide afin de retirer les abrasifs irritants pour ses pattes.

Inouk qui porte fièrement son dossard

Pour bien profiter d’une longue balade hivernale, vaut mieux choisir une journée où le froid est moins mordant ou prévoir un endroit qui offre la possibilité de se réchauffer. Vêtir notre animal n’a pas seulement une fonction esthétique. Au contraire, de plus en plus de manteaux d’hiver et de bottes se retrouvent dans les boutiques afin d’offrir un meilleur confort à nos compagnons. Malgré toutes ces précautions, si votre animal présente une zone de peau blanche et insensible ou douloureuse, vaut mieux lui permettre de se réchauffer et contacter votre équipe vétérinaire afin d’obtenir les meilleurs conseils.




Liens internet :

Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux  :  https://www.amvq.quebec/fr/nouvelles/attention-aux-engelures


Vous pouvez cliquer sur les photos afin de les agrandir.
Merci à May Lee St-Pierre pour ses photos de Inouk!

*** Cet article n’est pas commandité.***