Démystifions l’arthrose!

L’arthrose est l’un des maux les plus fréquents chez les animaux vieillissants. Malheureusement, nos compagnons canins et félins n’y échapperont pas et nous non plus. Heureusement, il est possible de réduire l’impact de l’arthrose et, parfois, nous pouvons tenter de ralentir sa progression. Voici des réponses aux questions les plus courantes à ce sujet:

 

Qu’est-ce que l’arthrose?

L’arthrose ou ostéoarthrose est une maladie dégénérative des articulations qui se caractérise par la dégénérescence du cartilage articulaire. La forme primaire de l’ostéoarthrose est celle qui survient lors du vieillissement. On croit qu’elle est engendrée par une incapacité du cartilage à demeurer normal lors du vieillissement. Il reste encore beaucoup de questions sans réponse à ce sujet. La forme secondaire est engendrée par une condition médicale qui a un impact sur l’articulation (dysplasie de la hanche, rupture du ligament croisé antérieur, déformation angulaire, luxation de rotule, fracture, arthrite, obésité, etc.).

 

Quels sont les signes cliniques (symptômes) de l’arthrose?

Les signes vont apparaître graduellement et la progression de la maladie est très variable d’un individu à l’autre. Pour la forme primaire, les animaux vont généralement développer des signes à un âge avancé. En contrepartie, la forme secondaire peut causer des signes à un âge plus précoce (parfois dès l’âge d’un an si la condition médicale est présente depuis la naissance).

Initialement, le chien ou le chat affecté présente une réticence à effectuer certains mouvements habituels. Ensuite, une raideur et/ou une boiterie deviennent de plus en plus évidentes après un exercice prononcé. D’autres présentent ces signes après une période de repos. Avec le temps, la boiterie devient de plus en plus visible. La douleur est présente dans cette condition. Le chien ou le chat atteint d’arthrose devient plus irritable. Dans les cas plus sévères, l’animal peut crier ou mordre lorsque l’articulation est manipulée, qu’il change de position ou lorsqu’il est touché par surprise.

 

Comment savoir que mon animal en souffre?

Une consultation vétérinaire vous permettra d’y voir plus clair. Le médecin vétérinaire réalisera un bon examen orthopédique de votre animal pour localiser l’articulation ou les articulations qui semblent douloureuses. Si une condition médicale est en cause, elle pourra être mise en évidence. La prise de clichés radiographiques permettra au vétérinaire de compléter son examen et d’obtenir plus d’informations sur la condition de pitou ou minou.

 

Que puis-je faire pour soulager mon animal?

Premièrement, si une condition médicale est en cause, il est possible qu’une chirurgie orthopédique soit recommandée. Votre médecin vétérinaire est le mieux placé pour conseiller le traitement le plus approprié à la condition de votre animal.

Il est impératif d’aider votre animal à maintenir un poids santé. L’embonpoint et l’obésité sont néfastes dans la progression de l’arthrose.  C’est le premier cheval de bataille et ça vaut le coup d’aider votre animal à retrouver sa taille de guêpe. Votre équipe vétérinaire pourra vous suggérer un programme de perte de poids adapté.

Un exercice régulier non forcé et à faible impact est recommandé. La marche et la nage sont d’excellents exercices physiques pour votre animal. Ils permettent d’augmenter son endurance musculaire et améliorent sa mobilité. Des exercices contrôlés sont plus bénéfiques que le repos. Il est préférable d’éviter les exercices plus exigeants ou avec impact tels que la course, les sauts, etc.

Différentes médications seront proposées par votre vétérinaire car le traitement de l’arthrose est un traitement multimodal. C’est-à-dire, que nous devons aborder le problème de plusieurs façons pour tenter de réduire la vitesse de progression de la maladie. Dans les cas de douleurs évidentes, des anti-inflammatoires et/ou des analgésiques pourront être prescrits. Des agents chondroprotecteurs tels que la glucosamine, la chondroïtine et l’acide hyaluronique ralentissent la dégradation du cartilage et peuvent présenter certains effets anti-inflammatoires. Une nourriture spécialement conçue pour les problématiques articulaires pourrait aussi vous être recommandée. Il est parfois possible de diminuer la dose de certaines médications en offrant une diète adaptée. Ça vaut la peine d’essayer.

 

N’oublions pas que l’arthrose est malheureusement là pour rester et progresser. Toutefois, nous pouvons ralentir sa progression et grandement améliorer le confort des animaux qui en sont atteints. N’hésitez pas à en discuter avec votre équipe vétérinaire. Minou est plus grincheux en vieillissant, pitou ne court plus pour attraper sa balle, minette ne grimpe plus dans son arbre à chat, fido a une démarche raide le matin, ils souffrent peut-être d’ostéoartrose. L’attendez plus pour les soulager!

 

 

Vous pouvez cliquer sur les photos afin de les agrandir.

*** Cet article n’est pas commandité.***