Les oies blanches de Baie-du-Febvre

Depuis quelques années, je me suis découvert une passion pour les oiseaux. Leur beauté et leurs différents types de modes de vie me passionnent. J’ai découvert qu’à Baie-Du-Febvre, dans le secteur des terres inondables, les oies blanches et d’autres espèces d’oiseaux y effectuent une halte migratoire. Chaque printemps, il est possible d’aller les observer. Il s’agit d’une très belle activité à faire avec ou sans chien.

 

Dimanche matin, le soleil était au rendez-vous, nous nous sommes alors dirigés vers Baie-Du-Febvre. Nous quittons la maison avec nos 2 fidèles compagnons, Suki et Guizmo, pour aller voir les sympathiques volatiles. À environs 1h15 de Montréal, la route se fait très bien en empruntant la 132.

Arrivés sur place, nous commençons à voir la signalisation d’avertissement pour les traverses d’oies. Par contre, nous étions très déçus de voir à peine quelques Bernaches et aucune oie au site principal. Nous avons alors décidé d’aller un peu plus loin. En poursuivant le long de la route 132, 2 km plus loin, il y a le site  »La Bernache ». Quelle surprise! Une bonne partie des oies étaient au rendez-vous. Nous avons profité du beau spectacle. Nous avons eu la chance d’observer au moins 5 grosses envolées. C’est très impressionnant!

 

Par la suite, nous avons fait un petit arrêt au Centre D’Interprétation de Baie-Du-Febvre. Les nuages commençaient a couvrir le ciel et il ne faisait pas très chaud (environ 5°C). Nous avons donc laissé nos chiens dans la voiture pour aller faire une petite visite du centre. Le coût pour accéder au musée est de 2$.

La personne sur place nous a expliqué qu’il y avait environ 150 000 oies présentement et que, la fin de semaine prochaine (19 au 22 avril), le nombre monterait possiblement à 250 000. Elles ne sont sur place que pour environ 4 à 6 semaines et le groupe atteint son plus grand nombre d’individus pour une durée d’une semaine. Toutefois, les oies blanches devraient repartir sous peu afin de terminer leur migration vers le Grand Nord.

 

Après notre visite au centre, nous avons fait une petite randonnée sur la digue qui contourne le site principal des oies. L’accès est possible juste devant le centre d’interprétation. Habituellement, nous pouvons y voir plusieurs espèces d’oiseaux, mais pas cette année. Il y avait seulement quelques groupes de Bernaches.

 

Après cette belle journée, nous avons repris direction de la maison avec de belles images en tête et notre premier coup de soleil de l’année car il était bien au rendez-vous ce matin là.

 

Les oies blanches sont vraiment impressionnantes en raison de leur immense regroupement qui peut atteindre 500 000 individus. De loin, il est facile de les confondre avec la neige. Si vous êtes intéressés à les voir, elles arrivent habituellement entre 8 mars et 4 avril selon la météo. Il est possible de vous informer au Centre d’interprétation de Baie-du-Febvre afin de connaître le meilleur moment pour les observer.

 

 

 

Lien internet de l’activité: 

Centre d’interprétation de Baie-du-Febvre: https://www.tourismecentreduquebec.com/fr/activites/centre-dinterpretation-de-baie-du-febvre.aspx

eBird Science – un moyen simple d’assurer le suivi des oiseaux que vous observez partout en Amérique du Nord:

https://ebird.org/

Vous pouvez cliquer sur les photos afin de les agrandir.

***Cet article n’est pas commandité.***